Topographie minéralogique de la Suisse et des régions limitrophes – 1ère partie - Binntal (CH) - Veglia (I) - Devero (I)
S. Cuchet, M. Crumbach, A. van der Burgt, F. Vanini, C. Loranth, P. Mestrom, E. Antonysen, N. Meisser, P. Roth

Le Cristallier Suisse débute une série sur la topographie minéralogique de la Suisse et des régions limitrophes. Dans la première partie, une série de nouveautés au sens large sont décrites en provenance de la nappe du Monte Leone (Binntal, Alpe Veglia, Alpe Devero); certaines sont des nouveautés très inattendues pour le recensement minéralogique de la région, ou comblent des lacunes prévisibles et d’autres sont absolument spectaculaires: en dimension (l’aeschynite-(Y)), en forme (l’anatase), chimiquement (la davidite-(Ce)) ou … tout à la fois (l’hingganite-(Y)).

Liste des mineraux en détail (PDF)

 

A la recherche de cristaux dans les montagnes uranaises et glaronaises
Chäp Bäbler

De temps à autre, je me balade aussi à la recherche de cristaux dans les cantons jouxtant Glaris, à savoir Saint-Gall, les Grisons et Uri. Mon collègue cristallier Richi m'accompagne la plupart du temps. Cette fois cependant, je monte seul à la cabane Cavardiras afin d'y entreprendre quelques excursions. N'ayant personne pour faire la conversation, je suis le cours de mes pensées et me remémore quelques aventures passées.

 

Mont Sujet, Mürtschenstock et Chasseron : trois nouvelles météorites suisses
Beda Hofmann, Nicolas Meisser, Edwin Gnos

En Europe centrale, les chutes et découvertes de météorites sont particulièrement rares. Seules huit météorites de provenance suisse sont connues jusqu'ici. Les trois nouvelles découvertes décrites ici sont le résultat de relations publiques et d'une collaboration de recherche intensive entre six institutions scientifiques en Suisse. Hasard et chance ont aussi apporté de l'eau au moulin.

 

Des cristaux de calcite inhabituels à l’A Neuve VS
Cédric Schnyder, Jean-Claude Nissille

Il arrive souvent que les fissures alpines fassent découvrir des minéraux rares. Il est plus étonnant de découvrir un habitus inattendu chez une espèce ubiquiste comme la calcite. C’est la forme inhabituelle de ce minéral qui a éveillé nos soupçons, avant un examen plus poussé.

 

Ferrohexahydrite, rozenite, starkeyite, mohrite et jarosite
Nicolas Meisser, Ralph Cannon, Thomas Raber

Lors des travaux de sécurisation nécessaires au début de chaque saison à une exploitation telle que celle du Lengenbach, on écarta en 1997 et 1998 un grand pan dolomitique détaché et instable. Dans cette partie centrale de la carrière, la dolomite était lacérée de nombreuses surfaces tectoniques subverticales de glissement. Pendant des épisodes tectoniques antérieurs, la pyrite y a été souvent pulvérisée et parfois polie superficiellement. Cette section est située au-delà des zones minéralisées de la carrière et, pour cette raison, seuls quelques exemplaires typiques de ces tectoglyphes de pyrite (surfaces de glissement) furent conservés. C’est plus tard que l’on y remarqua diverses formations secondaires, sous la forme d’efflorescences et d’encroûtements blancs.

(ABSTRACT in English see below)

 

ABSTRACT

Ferrohexahydrite, rozenite, starkeyite et mohrite

The article describes a supergene iron-magnesium-sulfates paragenesis that formed on fine-grained to partially polished, pyrite-rich slickenside sections of tectonic fractures found in 1997/1998 in the northern part of the quarry. Early analyses on this material showed the existence of hexahydrite and epsomite as main species. Recent investigations performed at the Cantonal Museum of Geology in Lausanne now revealed four additional, interesting and partly rare sulfates: ferrohexahydrite, starkeyite, rozenite, and mohrite. This mineral association is unusual for the Lengenbach, a locality known for the abundance of its sulfide and sulfosalt minerals but not for an extensive oxidation zone.

 

> Abonnez-vous

 

INFO

Actuel
Expositions
Dates des bourses 2019
Littérature
Sections
Enigme

 

© 2019 SVSMF - ASCMF
Joomzilla.com